Dyspraxie et dysgraphie

CENTRE PMS DE VIRTON WBE 

Cabinets de consultations à :

GERER UN TROUBLE D'APPRENTISSAGE

La dyspraxie et la dysgraphie sont des troubles de la motricité fine, de la coordination et de la planification des mouvements : l’enfant ou le jeune de parvient pas à automatiser des gestes, à les planifier dans le temps et dans l’espace pour qu’ils deviennent efficaces. Lorsqu’on parle de dyspraxie, l’ensemble des gestes du quotidien est impacté (repas, habillage, bricolage, organisation sur une feuille & lecture etc.). La dysgraphie, quant à elle, est spécifique à l’écriture. Les enfants qui présentent ce(s) trouble(s) sont souvent considérés comme maladroits, malhabiles, distraits et/ou désorganisés.

Ils apprennent mieux en écoutant et en observant.                                                                  

 

Voici quelques astuces pour accompagner ces élèves en classe :

 

  • Verbalisez et démontrez l’ensemble des petits gestes qu’il faut effectuer pour que l’enfant puisse s’approprier les mouvements à son rythme : on décompose le mouvement, on le refait lentement ensembles. Ceci est valable pour l’utilisation des couverts, l’apprentissage des nœuds de lacet, le graphisme (code des lettres), … Au besoin, guidez sa main lors de la découverte du geste. Prévoyez du temps pour le laisser faire seul, l’observer et rectifier si besoin. « Encouragez l’enfant à analyser ses échecs et à envisager lui-même la façon dont il pense améliorer ses performances la fois suivante. Il peut être utile de le guider dans sa réflexion. » (Source : voir lecture suggérée ci-dessous).
  • Privilégiez les cahiers avec des lignes simples ou des grands carreaux ainsi que les documents aérés (interligne 1,5, taille des caractères : 14, police sans empattement ; ou lorsque c’est impossible, photocopier le texte et surligner une ligne sur 2 avec une couleur, les autres lignes avec une seconde couleur).                                                 
  • Privilégiez les consignes simples (une phrase = une action). Présentez-les consignes de manière aérée, un peu comme une check-list/une progression étape par étape. Au moment de la lecture des consignes, cela permettra de faire des annotations pour les mots incompris ; lors de la réalisation de l’exercice cela peut encourager une certaine méthode de travail et au moment de la relecture, cela peut servir de repère de progression du travail.                                                                       
  • Limiter l’écriture manuelle (QCM, synthèse avec trous), utiliser si nécessaire des outils adaptés (crayon/porte-mine, manchons, latte avec petite poignée, effaceur/Tipp-Ex, surlignage au fluo…)
  • Rendre le temps visible : utiliser un timer, et un calendrier hebdomadaire avec des listes d’affaires à préparer en fonction des activités (affaires de sport, fardes, etc.) Les routines sont rassurantes. Lorsqu’il y a un imprévu ou du changement, éviter de prévenir en dernière minute pour que l’enfant ait un peu de temps pour se préparer/prévoir ses affaires, etc.
    Une attention particulière doit être accordée au journal de classe : il arrive très souvent qu’il soit illisible, que l’enfant écrive au mauvais endroit (et donc les devoirs/mémos ne sont pas prévus pour la bonne date).

 

La gestion des fardes et de la mallette n’est pas simple non plus :il vous faudra expliciter maintes et maintes fois ce que vous attendez/conseillez à votre élève.

 

  • La mise en place d’un ordinateur ou d’une tablette en place peut être envisagée. Elle allège le coût cognitif et attentionnel lié à la gestion du matériel, limite l’effet multi-tâches, permet de rendre des devoirs lisibles (plus de plaisir et de confiance en soi), d’organiser leçons et devoirs (pas de gestion des feuilles volantes, des fardes dans la mallette, ...mais en 2d sur l’écran), etc.
  • Spécificités pour les mathématiques : éviter la manipulation de matériel, les activités de dénombrement. Privilégier les calculs mentaux et raisonnements à l’oral.

                                                                                                                                                                    

Ouvrages intéressants :


KIRBY A., & PETERS L., Editions Tom Pousse, Collection 100 idées, Pour aider les élèves dyspraxiques (de la maternelle au secondaire), 2010

Vidéo : https://archive.org/details/lesdyspraxiesdelenfant,

Site du Dr Pouhet Alain https://sites.google.com/site/dralainpouhet/home


https://www.liguedroitsenfant.be/blog/2019/10/08/les-troubles-specifiques-des-apprentissages-ou-dys-2-la-dysgraphie/