Point info sur les maladies infantiles

CENTRE PMS DE VIRTON WBE 

Cabinets de consultations à :

LA SANTÉ DE MON ENFANT

Point info sur des affections contagieuses


Tableau d’éviction : cliquez ici pour consulter le tableau de l'ONE


La rougeole

  • Contagion : de quelques jours avant à environ 4 jours après l’apparition des taches rouges.
  • Transmission : par microgouttelettes, contact direct avec salive ou mucosité, ou par des objets et surfaces contaminées.
  • Symptômes : Au début refroidissement avec fièvre, yeux rouges, nez qui coule, toux. Ensuite, apparition de taches rouge foncé derrière les oreilles puis sur le visage et le tronc, parfois accompagnées de démangeaisons.
    La fièvre peut monter jusqu’à 40° et l’enfant se sent très mal. La maladie dure 2 semaines puis disparait.
  • Des complications peuvent apparaitre telles otite, pneumonie pharyngite, et rarement méningite
  • La vaccination est le moyen pour éviter cette maladie.


La rubéole

  • Contagion : Virus contagieux dès 5 jours avant à 7 jours après le début de l’éruption cutanée
  • Transmission : par l’air, par la toux et l’éternuement ; transmission materno-fœtale
  • Symptômes : Souvent, aucun symptôme ; Ou alors, température avec mal de gorge toux et mal de tête. Des taches rouges apparaissent d’abord sur le visage et s’étendent en 1 jour sur l’ensemble du corps. L’éruption dure généralement 3 à 5 jours et ne provoque pas de démangeaisons.
  • Complications : Eviter à tout prix le contact avec la femme enceinte dans les 4 premiers mois de grossesse car l’infection est dangereuse pour l’enfant à naître.
  • La vaccination est un bon moyen d’éviter la maladie


La scarlatine

  • Transmission : Bactérie transmise par l’air, par la toux l’éternuement ou par le contact avec la salive, ou par les mains.

 

  • Symptômes :

 

  • Début assez brutal avec fièvre jusqu’à 40°c ;
  • Vomissements, maux de gorge, de tête et parfois douleurs abdominales ;
  • La langue prend l’aspect gonflé et rouge d’une fraise ;
  • Des petites pustules peuvent apparaitre au niveau des aisselles ou des reins ;
  • La peau est rugueuse au toucher mais ne démange pas.
  • Après une semaine, les symptômes disparaissent et la peau peut peler.

 

  • Complications: otite, néphrite ou fièvre rhumatismale

 

  • Il n’existe pas de vaccin, l’éviction scolaire est de mise ainsi que le contact avec tout autre enfant.

 

  • Si votre enfant est atteint de scarlatine, vu le caractère hautement contagieux de cette maladie, merci d’en informer l’école qui nous fera suivre le message afin que nous puissions prendre les mesures nécessaires pour en éviter la propagation.

 

La varicelle

  • Contagion : très élevée par un virus dès 2 jours avant l’apparition des rougeurs, jusqu’à ce que les ampoules soient complètement desséchées.

  • Transmission : par gouttelettes provenant de toux ou d’éternuement, ainsi que par contact direct avec les ampoules.

  • Symptômes:

    • Fièvre
    • Apparition de taches rouges dans la bouche ou sur le tronc, qui s’étendent au visage, bras et Ces taches deviennent rapidement des pustules, qui se dessècheront après 10 jours environ.
    • Démangeaisons

 

  • Complications: Si réactivation du virus, possibilité de développement d’un zona

  • Prévention: Possibilité de vaccination sur demande auprès de votre médecin traitant ou pédiatre

 

Les oreillons

 

  • Contagion :

    • Bactérie contagieuse de 5 jours avant à 9 jours après le début du gonflement.
    • Par l’air par microgouttes et par contact avec la salive d’une personne infectée.

 

  • Symptômes :

    • Fièvre
    • Gonflement des parotides (glandes derrière les oreilles) et des joues
    • Douleur 
    • Parfois asymptomatique, mais toujours contagieux

 

  • Complications :

    Vomissements, douleurs abdominales avec inflammation du pancréas, inflammation du cerveau ou des méninges.
    Une inflammation des testicules est également possible si puberté en place.

 

  • La vaccination est le moyen d’éviter la maladie


La coqueluche

 

  • Contagion :

    • Bactérie hautement contagieuse. La période entre la contamination et les premiers signes de maladie peut aller de 6 à 20 jours ;
    • Par l’air par microgouttes par la toux ou l’éternuement ;
    • Par contact avec les mucosités du nez ou de la gorge

 

  • Symptômes :

    • Au début, simple rhume, parfois toux et fièvre ;
    • Ensuite, entre quelques jours à quelques semaines, apparition de quintes de toux violentes, souvent accompagnées de vomissements, d’expulsion de glaires visqueuses et épaisses et d’une respiration difficile. ;
    • Persistance de la toux parfois quelques semaines

 

  • Complications :

    • Pneumonie, otite fréquentes ;
    • Déshydratation, amaigrissement

 

  • La vaccination est le moyen d’éviter cette maladie

 

 

La méningite

 

C’est une inflammation de la membrane entourant le cerveau et la moelle épinière.

 

    • Origine : La plus fréquente est virale, parfois bactérienne, beaucoup plus grave, nécessitant un traitement en urgence de la personne et des personnes en contact.

 

    • Symptômes : Fièvre élevée, maux de tête et raideur de nuque

 

  • La méningite Virale :

    Commune chez le jeune enfant. De très nombreux virus peuvent aboutir à une méningite (coxsackie, oreillons, rougeole, herpes et même le VIH)
    Transmission par la salive, les mucosités, expectorations et excréments
    Généralement bénigne, guérison en quelques jours.

 

  • La méningite bactérienne à pneumocoques :

 Transmission : Par microgouttelettes dans l’air, par contact salivaire, ou par toux, éternuement.

 Cette méningite n’est pas épidémique, et se développe à partir d’une infection ORL ou pulmonaire.

 On évite cette méningite par vaccination contre le pneumocoque.

 

  • La méningite bactérienne à Méningocoques

Transmission plutôt par contact avec une personne infectée, par gouttelettes de salive ou par toux, éternuement.

Les premiers symptômes apparaissent dans les 2 à 10 jours.

Il s’agit d’une URGENCE MEDICALE avec hospitalisation et antibiothérapie intra veineuse.

Pour l’entourage, antibiothérapie à mettre en place chez TOUTES PERSONNES ayant été en contact 10 jours avant.

DANS LES ECOLES, nous avons pour chaque élève inscrit, une autorisation de traiter par antibiotiques signée par les parents.

 

AUCUNE VACCINATION NE PROTEGE CONTRE TOUTES LES SOUCHES DE MENINGITES A MENINGOCOQUES.

 

  • La méningite bactérienne à Listéria

Transmission par voie digestives lors de la consommation de lait, laitages, ou charcuteries contaminées.

 

  • Les méningites fongiques

Rares mais redoutables, souvent liées à un système immunitaire affaibli.

 

  • La GALE

La gale est une maladie de peau causée par un parasite invisible à l’œil nu : le sarcopte scabiei.

Cet acarien creuse des cavités sous la surface de la peau, dont il se nourrit, et y pond ses œufs.

Sans gravité, la gale est néanmoins très contagieuse.

 

Modes de transmission :

 

La gale humaine classique est faiblement contagieuse par contact de courte durée. Sa transmission nécessite en effet des contacts humains directs, intimes et prolongés. Elle peut passer par l’intermédiaire d’échanges/essayages de vêtements, par les linges de lit mais aussi par le mobilier comprenant du tissu. Contrairement à certaines idées reçues, elle touche toutes les tranches d’âge, toutes les populations et ne fait pas de distinction quant à l’hygiène.

 

Symptômes :

 

    • Démangeaisons très intenses, surtout en soirée et pendant la nuit. Ces démangeaisons sont dues aux œufs que la femelle pond sous la peau ;
    • Lésions caractéristiques sont des sillons de quelques millimètres avec de petites surélévations rouges. Elles ne sont pas toujours présentes ;
    • Petites vésicules translucides ;
    • Boutons rouges/bruns.

 

Conséquences si la gale est non dépistée et non traitée :

 

Si elle n’a pas de conséquences directes graves, la gale non traitée peut avoir des conséquences parfois importantes :

    • Surinfections dues au grattage ;
    • Pour les personnes dont le système immunitaire est fragilisé par une maladie ou des médicaments, la gale peut prendre une forme plus grave et plus étendue.

 

Dépistage :

 

La gale se dépiste par examen médical des lésions et/ou par un prélèvement pour analyse.

 

Traitement :

    • Traiter la personne dépistée atteinte ;
    • Traiter simultanément toute personne de l’entourage atteinte par la prise d’antiparasitaire par voie orale et/ou locale (crème) ;

ET

    • Nettoyer les textiles des lieux de vie (linge, literie, canapé, tapis, …) à haute température (60°C)
    • Vaporiser avec une centrale vapeur ce qui ne peut pas être lavé en machine ;
    • Désinfecter les textiles non nettoyables en machine par poudre ou aérosol et les enfermer pendant 48h au congélateur ou dans un sac hermétique pendant 72h (si pas d’aérosol)

 

La gale est fortement contagieuse dès qu’un contact prolongé existe. Se traiter soi-même ne suffit donc pas ! Les démangeaisons peuvent persister encore 2 semaines après un traitement bien conduit.

 

  • Les poux

Les poux de tête sont de petites créatures qui vivent sur le cuir chevelu et se nourrissent du sang humain. C'est pourquoi ils sont appelés des parasites. Les poux mordent le cuir chevelu, entre trois et six fois par jour, et y injectent une substance, la salive. Ces morsures sur le cuir chevelu provoquent des démangeaisons typiques. Ils ne sont pas dangereux. Ils se déplacent sur six pattes, peuvent ramper extrêmement rapidement et peuvent s'agripper fermement aux cheveux.

 

Les poux se fixent de préférence près du cuir chevelu.  Lors de la recherche de poux, il faut surtout regarder derrière les oreilles et dans la nuque. Ce sont leurs endroits préférés en raison de la température et de l'humidité agréable.

 

Seul un examen attentif et régulier de la tête de votre enfant ainsi que des soins appropriés (chevelure, bonnet, literie, siège auto, ...) permettront peut-être de limiter l'invasion.

 

Que faire ?

    • Examinez la tête de toutes les personnes dans la famille.
    • Traitez seulement les personnes qui ont des poux ou des lentes.
    • Traitez toutes les personnes infestées la même journée.
    • Prévenez l’école, le service de garde et les personnes ayant été en contact avec la personne atteinte.
    • Procédez à un nettoyage des objets personnels (literie, peignes, brosses à cheveux, chapeaux, casquettes et autres accessoires).

 

Les traitements possibles :

 

Le peigne à poux électriques

 

Les shampoings anti-poux : Respectez le mode d’emploi recommandé par le fabricant du traitement contre les poux de tête que vous utilisez. En cas de question, contactez votre pharmacien.

 

Les huiles végétales : l’huile de coco, d'olive, de tournesol, d'amande douce… ou tout simplement la mayonnaise agissent sur les poux par étouffement en formant un microfilm gras. Imprégner les cheveux d'huile pendant deux heures, puis laver et rincer. Il peut être nécessaire de répéter le traitement plusieurs fois car les lentes sont plus résistantes.

 

Conseils de prévention :

    • Garder les cheveux longs attachés (tressés) à l'école en cas “d'infestation” ;
    • Éviter de “coller” sa tête contre celle des autres ;
    • Ne pas échanger bonnets et écharpes ;
    • Examiner régulièrement leur tête.